pousse


pousse

pousse [ pus ] n. f.
XVe; de pousser
1Action de pousser; développement de ce qui pousse. La pousse des feuilles. poussée. Pousse de printemps. « cette nature à sa seconde pousse » (Loti),qui se produit en été. La pousse des dents. Lotion pour activer la pousse des cheveux.
2Ce qui pousse à un certain stade de la végétation; spécialt Bourgeon naissant, jet de l'arbre, germe de la graine. Les jeunes pousses. « Les pousses vertes, sous la clarté horizontale, blondoyaient à l'infini » (Genevoix). Pousses d'asperge, de bambou. turion. Pousses de houblon. 1. jet.
3Vétér. Maladie du cheval, dyspnée due à l'emphysème pulmonaire ou à la rigidité de la cage thoracique. Ce cheval a la pousse. poussif.
4Techn. Tourne du vin, caractérisée par une fermentation et un dégagement de gaz carbonique.
Gonflement de la pâte lors de la fermentation.
⊗ CONTR. Chute, défeuillaison. ⊗ HOM. Pouce. pousse pousse-pousse [ puspus ] n. m. inv.
• 1889; de pousser
Voiture monoplace légère à deux roues, tirée par un homme et en usage en Extrême-Orient. aussi cyclopousse, rickshaw, vélopousse. Abrév. POUSSE . « cette Indochine où jadis les “pousse” n'étaient concurrencés, strictement, que par les palanquins » (Farrère).

pousse nom féminin Développement des graines et des bourgeons des végétaux : La pousse des feuilles. Fait de se développer, en parlant de certaines parties du corps : La pousse des cheveux. Bourgeon dans son premier état de développement : Des pousses de bambou. En boulangerie, synonyme de levée. Cas de tourne prononcée du vin, lorsqu'il y a un fort dégagement de gaz carbonique et dégradation de l'acide tartrique. Chez le cheval, difficulté de la respiration au cours de l'effort, accompagnant diverses affections. ● pousse (expressions) nom féminin Jeune pousse, recommandation officielle pour start-up. Première pousse, celle qui vient au printemps. Seconde pousse, celle qui vient en été. ● pousse (homonymes) nom féminin pouce nom masculin pouce ! interjectionpousse (synonymes) nom féminin Développement des graines et des bourgeons des végétaux
Synonymes :
- jet
Synonymes :
- levée

pousse
n. f.
d1./d Fait de pousser, de croître. La pousse des cheveux.
d2./d BOT Partie jeune d'un végétal formée par un bourgeon au cours d'une période de végétation.
d3./d MED VET Dyspnée du cheval, caractérisée par un soubresaut de la cage thoracique en fin d'inspiration.
————————
pousse
n. m. (Afr. subsah.) Pousse-pousse (sens 2).

I.
⇒POUSSE1, subst. fém.
I. —[Corresp. à pousser I]
A.Argot
1. Synon. de bourrade, poussée. Je l'y file une pousse et j't'l'envoie dinguer sur le trime (RIGAUD, Dict. arg. mod., 1881, p.173).
2. Vx. Forces de police. (Ds LARCH. 1880, FRANCE 1907).
B.TECHNOL. ,,Opération qui consiste à injecter de l'eau dans un appareil ou un circuit pour le vider complètement du lait ou du produit qu'il contient`` (LUQ.-BOUD. Lait 1981).
II. —[Corresp.à pousser VII]
A. —1. Croissance annuelle des végétaux. Synon. poussée. Certaines plantes, qui avaient donné toute leur pousse en juillet, prenaient déjà un air jaune, mourant (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p.294). Dès l'apparition des feuilles, et durant le cours de la pousse, chaque fois que de nouveaux pampres surgissent (...) [on baigne] la vigne entière, souche et sol, d'une poussière d'eau cuivrée (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p.111).
Première pousse. Pousse qui se produit au printemps, de mai à juin. Seconde pousse, pousse d'été, pousse d'août. Croissance qui se produit en été, après un arrêt de la première. Le père retaillait ses espaliers pour la pousse d'août (POURRAT, Gaspard, 1925, p.49). P. métaph. Le christianisme est une religion de seconde pousse (TAINE, Philos. art, t.2, 1865, p.145).
2. Jeune tige développée à partir d'un rameau, d'un bourgeon. Le vert pointant dans le haut des pousses pourprées des pivoines (GONCOURT, Journal, 1889, p.962). Deux haies d'échalas, habillées et enrubannées de fines pousses à fortes vrilles et frêles feuilles transparentes (RAMUZ, A. Pache, 1911, p.24).
Pousses de bambou. Mets exotique, originaire des pays tropicaux d'Asie. À la confusion des langues vient s'ajouter dans Manhattan celle des plats; beaucoup de restaurants mélangent coupablement les spécialités: le minestrone voisine avec les curries (...) et le bortsch avec la salade de pousses de bambou (MORAND, New-York, 1930, p.150).
Jeune pousse. Tige de première pousse. Des pins (...) tout rajeunis par de jeunes pousses du vert le plus tendre (MICHELET, Chemins Europe, 1874, p.393):
♦ ... seulement à la fin d'août, après la grande sève, quand les jeunes pousses avaient pris du bois, et que les bêtes ne pouvaient plus les brouter, nous entrions dans la forêt.
ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t.1, 1870, p.26.
En empl. adj., vieilli. Vert clair. Peignoir de linon «jeune pousse» orné de malines (GYP, Mme la Duchesse, 1893, p.259).
B. —Croissance (des dents, des cheveux, du corps). Mme Marneffe prouva facilement à son cher Hector qu'elle avait cent fois vu la ligne blanche formée par la pousse des cheveux (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p.146). La métamorphose [chez les grenouilles], caractérisée par l'atrophie de la queue et par la pousse des pattes, dépend de l'action des hormones que déversent des glandes particulières (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.47).
Rare, p.anal. Pour s'expliquer la pousse de la ville, il ne suffisait même plus de la sentir comme une propagation végétale (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.192).
C. —1. BOULANG. Fermentation de la pâte qui lève. Synon. levée. La pousse est un terme synonyme de fermentation. Il en est la traduction, à la fois, visuelle et imagée et peut s'employer tout au long de la panification (R. CALVEL, Le Pain, Paris, P.U.F., 1979, p.55).
2. OENOL. ,,Cas de tourne prononcée lorsqu'il y a un fort dégagement de gaz carbonique et dégradation de l'acide tartrique`` (GDEL). P. anal. [En parlant du cidre] La pousse est une sorte de fermentation qui se développe quelquefois au printemps. On l'arrête facilement en collant le cidre, et le décantant dans des tonneaux qu'on a pris soin de soufrer (WURTZ, Dict. chim., t.1, vol. 2, 1870, p.903).
3. Vx. ,,Nom par lequel les mineurs désignent l'air qui éteint les lampes dans les mines, et qui les étoufferait s'ils avaient l'imprudence d'y séjourner`` (BRARD 1838). Synon. touffe. L'acide carbonique (...) se trouve parfois emprisonné au milieu des massifs de houille sous une pression considérable. Ce phénomène connu à Brassac sous le nom de la pousse, a pour effet de gonfler les fronts de taille, ou même d'y déterminer de véritables explosions (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p.1319).
Prononc. et Orth.:[pus]. Homon. pouce. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Av. 1452 «impétuosité» (J. WAUQUELIN, Merv. d'Inde, II, 36, X de Ram. ds DG); 2. 1611 pousse de blé «balle de blé» (COTGR.); 1680 «petite branche nouvelle d'un arbre» (RICH.); 1718 première pousse, seconde pousse (d'un végétal) (Ac.); 1854 fig. (AUGIER, Pierre de touche, p.107); 3. 1802 «maladie du vin» (Cours compl. d'agric., X, p.359b); 4. 1963 boulang. (F. LERY, Techn. de la cuis., Paris, P.U.F., pp.104-105). Déverbal de pousser.
II.
⇒POUSSE2, subst. fém.
MÉD. VÉTÉR. Dyspnée du cheval. La pousse, qui succède toujours à une affection pulmonaire aiguë, grave (...) est caractérisée par quatre signes principaux: absence de fièvre, toux, atténuation du murmure vésiculaire et le soubresaut (GARCIN, Guide vétér., 1944, p.100).
Prononc. et Orth. V. pousse1. Étymol. et Hist. 1605 «maladie du cheval» (VAUQUELIN, Sat. A. P. de Verigny ds HUG.). Déverbal de pousser.
III.
⇒POUSSE3, subst. fém.
Rare. Déchets ou résidus pulvérulents. Synon. poussier. Arachides en greniers, sacs ou futailles: poids net, 2 % de tolérance sont accordés au vendeur pour la pousse ou poussière et les corps étrangers (Tableau annexé à la loi du 13 juin 1866 concernant les usages commerciaux ds LITTRÉ).
En partic. ,,Mélange renfermant différentes parties des semences de cacao: gemmule, (...) parties de la coque`` (DUVAL 1959).
REM. Poussé, -ée, adj. rare, région. (Vosges). Qui est couvert de poussière. Oh! la partie de plaisir!... on en revient... poussé (BERLIOZ, Grotesques, 1869, p.141).
Prononc. et Orth. V. pousse1. Étymol. et Hist. 1363 poulce «poussière de certaines substances» (Compt. de P. Culdoe ds Hist. litt. de la Fr., XXIV, 651 ds GDF. Compl.). Dér. fém. de l'a. fr. pous (v. poussière).
STAT.Pousse1, 2 et 3. Fréq. abs. littér.:205. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 189, b) 333; XXes.: a) 332, b) 336.

pousse-pousse [puspus] ou pousse [pus] n. m. invar.
ÉTYM. 1889; de pousser.
1 Voiture légère à deux roues, à une place, tirée par un homme et en usage en Extrême-Orient, et, par ext., dans d'autres régions. REM. Pousse désigne aussi le vélo-pousse ou cyclo-pousse.
1 Nous sautons dans un pousse, que tire un jeune noir mince et vigoureux.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 685.
2 Le Raffles a beaucoup changé; mais comme jadis, les tireurs de pousse jouent aux cartes chinoises sur le trottoir. Les vélos ont remplacé les brancards des rickshaws. Quand je suis venu ici pour la première fois, je n'avais pas vingt-cinq ans. Devant moi, il y avait l'Asie — et mon destin.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 410.
Franç. d'Afrique. Petite charrette à bras, souvent caisse métallique sur deux roues de voiture ou de vélo.
Par métonymie. Tireur de pousse.
2 (1896, « petite voiture réclame »). Vx. Petite voiture de livraison.
————————
1. pousse [pus] n. f.
ÉTYM. XVe; de pousser.
A (De pousser, III.)
1 Le fait de pousser (III.); croissance, développement de ce qui pousse. || La pousse des feuilles, des arbres. Poussée (→ Individuel, cit. 4). || Première pousse. || Pousse de printemps ( Brout);seconde pousse (en été).La pousse des dents (→ Percer, cit. 16). || Lotion pour la pousse des cheveux. || Des corps dont rien n'a gêné la pousse (→ Contrainte, cit. 5). || Un corps bien membré (cit. 1) et de belle pousse.
0.1 Ce soir, le petit cousin donne, pour la pousse de ses moustaches, ce qu'on appelle une petit fête, chez Voisin.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, t. III, p. 203.
1 (…) les fleurs et les plantes, fatiguées de toutes ces voluptés de l'été, s'élancent maintenant, refleurissent vigoureuses, avec des teintes plus ardentes au milieu d'une verdure éclatante, et quelques feuilles déjà jaunies ajoutent au charme viril de cette nature à sa seconde pousse.
Loti, Aziyadé, II, IV.
2 Vous non plus, vous ne le savez pas, dis-je au poète. Ces paysans sont de la nature aussi; leurs besoins et leurs actions sont naturels aussi bien que la pousse des feuilles.
Alain, Propos, 27 avr. 1908, Les bûcherons.
2 (1680). Ce qui pousse, à un certain stade de la végétation. Spécialt. Bourgeon à son premier état de développement, jet de l'arbre, germe de la graine. Bourgeon, brin, germe, jet, recru, rejet, rejeton, scion, talle. || Animaux domestiques qui mangent les jeunes pousses (→ Espérance, cit. 47). || Les pousses nouvelles (→ Attrister, cit. 15). || Germes jaillissant en pousses inattendues (cit. 5). || Pousses de bambou comestibles. Turion. || Pousses de houblon. Jet.
2.1 — Mais je t'apprendrai, si tu l'ignores, que, dans l'Inde, on mange ces bambous en guise d'asperges.
— Des asperges de trente pieds ! s'écria le marin. Et elles sont bonnes ?
— Excellentes, répondit Harbert. Seulement, ce ne sont point des tiges de trente pieds que l'on mange, mais bien de jeunes pousses de bambous.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 349.
3 Les pousses vertes, sous la clarté horizontale, blondoyaient à l'infini : la terre les portait ainsi qu'une vêture délicate, somptueuse et presque immatérielle.
M. Genevoix, Raboliot, IV, I.
Fig. || Rubens est la plus belle pousse, le produit de sa nation (→ Isolé, cit. 4).
4 (La science) cherche à se compléter. Elle pousse par le dedans. Un rameau, puis un autre. La succession des pousses n'exclut pas tout caprice. Car le hasard est chez lui, là aussi. Mais ce sont des caprices du dedans.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XII, XII, p. 122.
B
1 (XVIe). Méd. vétér. Maladie du cheval (dyspnée) due à l'emphysème pulmonaire ou à la rigidité de la cage thoracique par ossification des cartilages costaux. || Cheval qui a la pousse. Poussif.
2 (1878, cit. 5). Techn. Maladie du vin, caractérisée par une fermentation au cours de laquelle se dégage du gaz carbonique.
5 On confond aujourd'hui, selon M. Armand Gautier, la maladie des vins tonnés, qui attaque les vins du midi de la France, avec la tourne, ou pousse, des vins du centre.
L. Figuier, l'Année scientifique et industrielle 1879, p. 351 (1878).
3 (Fin XIXe). Vx. Méd. Développement éruptif. || Une pousse d'urticaire. Poussée.
4 (XXe). Techn. Fermentation (de la pâte qui lève).
6 Le groupe des pâtes levées est caractérisé par un gonflement sous l'action de la chaleur, dont la cause varie suivant la technique employée (…)
La pâte est consolidée et garde sa forme, si le réseau protéique se coagule; mais le durcissement doit suivre la « pousse » et non la précéder. La cuisson doit donc être ménagée dans le cas des levures chimiques, alors que les pâtes poussées aux levures biologiques (…) ne doivent pas continuer à lever dans le four (…)
François Léry, Technique de la cuisine, p. 104-105.
HOM. Pouce.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pousse- — ⇒POUSSE , élém. de compos. Élém. issu d une forme du verbe pousser, entrant dans la constr. de subst. masc. A. [Les mots constr. sont des formations pop., gén. à intention dépréc., désignant des pers.] V. pousse cailloux et aussi: pousse ballon …   Encyclopédie Universelle

  • pousse — 1. (pou s ) s. f. 1°   Petites branches que poussent les arbres au printemps et au mois d août. De jeunes pousses.    La première pousse, les jets qui viennent aux mois de mars et d avril ; la seconde pousse, ceux qui viennent au mois d août et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • poussé — poussé, ée (pou sé, sée) part. passé de pousser. 1°   Ôté d une place. Un fauteuil poussé auprès du feu.    Porte poussée, porte qui n est pas tout à fait fermée. •   Laisse la porte ouverte. Elle n est que poussée, DANCOURT Trahison punie, III,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Pousse — est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion[1]. Les pousses sont des courses sauvages entre amateurs de sports mécaniques, pratiquées sur route ouverte, en dehors de toute réglementation. Ce phénomène comprend les courses… …   Wikipédia en Français

  • pousse — Pousse. s. f. Les jets, les branches que les arbres poussent au Printemps ou au mois d Aoust. La premiere pousse, la seconde pousse. Pousse, se dit aussi d une certaine maladie des chevaux, qui les fait souffler extraordinairement, & leur cause… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pousse — (p[=oo]s), n. Pulse; pease. [Obs.] Spenser. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pousse — POUSSÉ PU SÉ/ adv. (muz.) conducând arcuşul în sus, dinspre vârf spre talon. (< fr. poussé) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • Pousse — Nom porté notamment dans la Sarthe, le Loiret et l Ariège. Dans ce dernier département, il s agit d un toponyme avec le sens de lieu poussiéreux ou boueux. Ailleurs, le sens est plus incertain : si le nom s écrit Poussé, c est également un… …   Noms de famille

  • pousse — /poos/ (Spenser) noun Pease ORIGIN: ↑pulse2 * * * pousse obs. f. pulse, pease, etc …   Useful english dictionary

  • pousse-ca|fé — «POOS ka FAY», noun, plural fés « FAY». 1. a small glass of liqueur served with or after coffee. 2. U.S. a small glass of various liqueurs arranged in layers. ╂[< French pousse café (literally) push coffee] …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.